Sélectionner une page

La mécanique est un métier plutôt méthodique. Mais s’il y a bien un souci qui est parfois dur à comprendre, c’est un ralenti instable ou des trous d’accélération. Que cela concerne une Volvo 142, ou tous les autres type de voiture. Mais nous sommes là pour vous aider. Indéniablement, l’origine peut venir d’une bonne quantité de constituants du bloc moteur, voire électroniques. Pour trouver l’origine de la panne de cette Volvo 142, il vous faut suivre une procédure assez simple. Mais avant, nous verrons les symptômes d’un ralenti défectueux.probleme-ralenti-Volvo-142

Problème de ralenti sur une Volvo 142 : les symptômes

Un ralenti instable proche du calage . C’est vraiment le dysfonctionnement le plus récurrent au ralenti. Cette impression que le moteur peut caler alors qu’on conduit à une vitesse ordinaire, ou que la Volvo 142 broute . Il arrive d’ailleurs que le véhicule cale. Dès lors, c’est réellement dangereux pour le conducteur. Dans ce cas là, ne tardez pas à vous en occuper. Nous vous invitons à effectuer un diagnostic à travers le prochain paragraphe. On peut comprendre aussi que la Volvo 142 détient un dysfonctionnement d’accélération . Aucun lien cette fois avec un dysfonctionnement de bas régime. Des pertes de puissances et des trous d’accélérations pourront survenir pour de nombreuses raisons. Il faut éviter de confondre ces deux phénomènes. Nous vous conseillons de parcourir nos dossiers liés aux pertes de puissance.

Volvo 142: élaborer un diagnostic pour comprendre l’origine du ralenti

Il faut commencer par exécuter diverses contrôles extrêmement simples, avant d’entrer encore plus dans le détail.

Ralenti de la Volvo 142: les fumées d’échappement.

Une fumée noire sort de l’échappement. Cela implique en général que le mélange air et carburant est déréglé. Ou bien que votre filtre à air est encombré. Dans les deux cas, un dysfonctionnement de ralenti peut survenir sur cette Volvo 142. Une fumée blanche sort de l’échappement. Cette fois-ci encore ça peut être issu d’un défaut. La fumée blanche est en général de la vapeur d’eau. C’est ainsi plausible que ça soit un dysfonctionnement d’admission ou du joint de culasse.

Contrôle des composants du bloc moteur

Comme nous l’avons dit, un dysfonctionnement de ralenti sur la Volvo 142 peut provenir de nombreux points. Il faut donc essayer de parcourir le bloc moteur avec attention. Cependant, c’est conseillé d’être très prudent et de ne pas trop toucher aux composants du bloc moteur, car cela peut aggraver la panne ou dissimuler la cause du dysfonctionnement. Nous vous préconisons bien entendu d’aller chez un mécanicien pour un contrôle plus adapté. Voilà donc étape par étape les constituants à examiner.

  • La première chose à faire est contrôler l’intégralité des durites . Celles-ci peuvent être percées, voire même détachées.
  • Il va falloir aussi contrôler les capteurs et sondes de votre bloc moteur. C’est cependant difficile de checker leur bon fonctionnement. Des tutoriels sont facilement trouvables sur youtube, et ça nécessite souvent des périphériques électroniques.
  • Réaliser un contrôle des pressions hydrauliques. De nouveau, les tests de pressions recquièrent un outillage adéquat.

Les problèmes de ralenti sont habituels cependant sont difficiles à reconnaître. Un contrôle visuel sur la Volvo 142 donne l’occasion d’avoir une vision plus claire, cependant il est préférable de ne pas s’aventurer dans du bricolage amateur.