Sélectionner une page

La mécanique est un domaine assez méthodique. Mais s’il y a en effet un souci qui est souvent complexe à expliquer, c’est un ralenti instable ou bien des pertes d’accélération. Que cela concerne une Volvo V50, ou n’importe quel modèle de voiture. Mais nous sommes là pour vous aider. Dans les faits, la raison peut arriver de beaucoup de constituants du moteur, voire électroniques. Pour trouver l’origine de la panne de cette Volvo V50, il va falloir respecter une méthode assez simple. Mais avant tout, nous verrons les signes d’un ralenti défectueux.probleme-ralenti-Volvo-V50

Problème de ralenti sur une Volvo V50 : les symptômes

Un ralenti instable proche du calage . C’est vraiment le dysfonctionnement le plus commun au ralenti. Cette impression que le moteur va caler alors qu’on circule à une allure normale, ou bien que la Volvo V50 broute . Il peut arriver d’ailleurs que le véhicule cale. Dans cette situation, c’est réellement dangereux pour le conducteur. Dans ce cas précis, n’attendez pas trop pour vous en préoccuper. Nous vous proposons de effectuer un diagnostic via le prochain paragraphe. On peut également comprendre que la Volvo V50 détient un dysfonctionnement d’accélération . Aucun lien dans ce cas avec un dysfonctionnement de ralenti. Des pertes de puissances et des trous d’accélérations vont pouvoir apparaître pour de nombreuses causes. On ne doit pas confondre ces deux phénomènes. Nous vous conseillons de lire nos articles liés aux pertes de puissance.

Volvo V50: élaborer un diagnostic pour comprendre l’origine du ralenti

Il faut commencer par exécuter plusieurs contrôles extrêmement faciles, juste avant d’entrer encore plus dans le détail.

Ralenti de la Volvo V50: les fumées d’échappement.

Une fumée noire s’échappe de l’échappement. Cela implique généralement que le mélange air et carburant est déréglé. Mais aussi que votre filtre à air est engorgé. Dans les deux cas, un dysfonctionnement de ralenti peut apparaître sur la Volvo V50. Une fumée blanche s’échappe de l’échappement. Cette fois encore ça peut provenir d’un dérèglement. La fumée blanche est généralement de la vapeur d’eau. C’est par conséquant plausible que ça soit un dysfonctionnement d’admission ou du joint de culasse.

Contrôle des composants du moteur

Comme nous l’avons dit, un dysfonctionnement de ralenti sur la Volvo V50 pourrait venir de nombreux éléments. Il faut donc essayer d’inspecter le moteur avec attention. Néanmoins, cela reste suggéré d’être très prudent et de ne pas bidouiller les composants du moteur, car cela peut amplifier la panne ou détourner la cause du dysfonctionnement. Nous vous suggérons bien évidemment de vous rendre chez un mécanicien pour un contrôle plus adapté. Voici par conséquant point par point les constituants à checker.

  • La première chose à faire est contrôler la totalité des durites . Celles-ci peuvent être percées, ou même détachées.
  • Il faut aussi vérifier les capteurs et sondes de votre moteur. C’est néanmoins difficile de vérifier leur bon fonctionnement. Des tutoriels sont facilement trouvables sur youtube, et ça requiert généralement des appareils électroniques.
  • Réaliser un contrôle des pressions hydrauliques. De nouveau, les contrôles de pressions recquièrent un matériel adapté.

Les problèmes de ralenti sont communs néanmoins sont durs à reconnaître. Un contrôle visuel sur la Volvo V50 donne l’occasion d’avoir une vision plus claire, néanmoins il est préférable de ne pas s’aventurer dans du bricolage amateur.