Sélectionner une page

La courroie de distribution se trouve être l’un des constituants les plus primordiaux d’une voiture. Néanmoins, si on n’y prête pas forcément attention, la rupture d’une courroie va parfois endommager des problèmes du moteur irréversibles. Tout le monde sait que c’est nécessaire de changer cette courroie de distribution, sur une Mercedes Classe E 2 tout autant que sur tout modèle d’automobile. Afin de parfaitement appréhender le sujet, nous allons faire le tour de la question concernant la courroie de distribution : Quel est son rôle , pourquoi la changer, quand la changer, et pour finir de quelle manière la changer. Vous trouverez ci-dessous de fait notre article spécial courroie de distribution !changer-courroie-distribution-Mercedes-Classe-E-2

A quoi sert une courroie de distribution sur une Mercedes Classe E 2 ?

Afin de connaître l’action de la courroie de votre Mercedes Classe E 2, il faut connaître ce qu’est la fameuse distribution. Dans les faits, la distribution, c’est l’ensemble des composants mécaniques qui régit la phase d’admission (les soupapes) du mélange air-carburant, mais aussi l’échappement. Cette courroie de distribution est une courroie crantée, entraînée par le pignon de vilebrequin, qui incite à son tour la poulie d’arbre à came. Selon les types de véhicules, celle-ci pourra aussi entraîner la poulie de la pompe à injection et la poulie de la pompe à eau au sein de la majeure partie des mécaniques. En gros, c’est la courroie de distribution qui permet de faire tourner les pistons et diverses parties du bloc moteur de façon synchronisée.

Pourquoi changer la courroie de distribution sur une Mercedes Classe E 2 ?

De part sa matière faite de caoutchouc, la courroie de distribution s’use avec le temps. Advenant que vous roulez beaucoup, la courroie devient moins maléable et bien moins résistante. Cette caractéristique est d’autant plus élevé si vous roulez intra-muros, avec des démarrages à répétition. Si il advient que a l’opposé vous roulez peu, la courroie va parfois se déformer si elle reste jour et nuit dans la même position. Au moment où une courroie éclate ou bien sort de son emplacement, ça provoque un arrêt moteur immédiatement. En outre, avec la tension, cela peut amocher diverses composantes du bloc moteur. C’est donc important d’y porter attention. Nous allons désormais découvrir quand vous allez devoir la changer.

Quand changer la courroie de distribution sur une Mercedes Classe E 2 ?

Le soucis sur la courroie, est qu’elle ne détient pas forcément de témoin d’usure. Ce n’est pas chose aisée de voir son état, d’autant plus qu’elle est difficile d’accès au sein du moteur. Le meilleur moyen pour ne pas faire une casse du moteur se trouve être de respecter les indications du fabricant. Cependant, il est parfois indispensable de se fier aux mécaniciens. Cela reste fréquemment recommandé de les changer chaque 100 000 km, soit tous les 5 ans. Quelques conditions, telles que des fuites de liquide de refroidissement ou d’huile, vont altérer la courroie plus rapidement.

Comment changer la courroie de distribution sur une Mercedes Classe E 2 ?

Changer la courroie de distribution sur votre Mercedes Classe E 2 n’est pas évident. Effectivement, c’est une pièce fondamentale du moteur, de fait si ce n’est pas parfaitement accompli, ceci induira inéluctablement des dégâts irréversibles sur le véhicule. Une telle action n’est de fait pas recommandée sans la présence d’un garagiste. De sorte à changer la courroie de distribution, il faut dans un premier temps vous procurer le kit de distribution entier. Voici de fait les démarches à respecter pour changer cette courroie :

  • Faire en sorte de desserer le galet tendeur si vous voulez détendre la courroie.
  • Enlever la courroie de distribution.
  • Enlever tous les galets enrouleurs et la pompe à eau.
  • Mettre à son emplacement la nouvelle pompe à eau
  • Mettre les galets à leur emplacement respectifs
  • Ajouter la courroie de distribution à son emplacement en respectant les repères
  • Tendre la courroie en suivant la tension préconisée grâce à un tensiomètre
  • Faire tourner le moteur de façon manuelle, ce qui équivaut à 4 tours de ville

Conclusion

Il semble de fait capital de connaître certains points avant de s’engager dans des réparations. La courroie se trouve être un composant capital du moteur, c’est celle-ci qui va permettre de synchroniser plusieurs parties. Son usure inéluctable fait que c’est nécessaire de la changer très fréquemment. Si on fait trop tarder, ça va parfois abîmer le moteur de façon irrévocable. Enfin, il est capital d’avoir de bonnes capacités en mécanique pour s’engager dans ces tâches. C’est fait, la clef est maintenant entre vos mains. Bonne route !